comment faire une maison d’hotes en france

maison-dhotes-france

Bon nombre de propriétaires souhaitent rentabiliser leur résidence familiale pour gagner de l’argent. Mais cette démarche ne se fait pas à la légère et l’ouverture d’une maison d’hôtes requiert le respect de certaines normes et des règlements en vigueur. Avant de vous lancer dans cet investissement, prenez donc le temps de lire cet article.

Définition d’une maison d’hôtes

Commençons par définir ce qu’on appelle par ce terme afin de bien comprendre ce type d’hébergement. Les maisons d’hôtes sont des chambres meublées chez l’habitant ou le propriétaire d’une maison dans le but d’héberger les touristes ou les voyageurs pour une ou quelques nuitées. Le petit déjeuner entre dans la prestation. Les convives prennent tous leurs repas à la même table, à la différence d’un hôtel-restaurant. La location est limitée à 5 chambres, lesquelles peuvent accueillir au maximum 15 personnes. Au-dessus de cette capacité d’accueil, l’utilisation de l’appellation de maison d’hôtes ou de chambres d’hôtes au lieu d’ERP est passible de sanctions telles que l’emprisonnement de deux ans et / ou d’une amende de 37 500 euros. A rappeler que chaque chambre doit posséder une salle d’eau et un WC. L’installation aurait à respecter les règlementations de l’hygiène, de sécurité et de la propreté. Les linges de maison entrent dans le coût de la location et le propriétaire de la maison assure l’accueil. Contrairement aux hôtels, le système de classification d’étoiles ne s’applique pas aux chambres d’hôtes.

 Les démarches à faire pour ouvrir une chambre d’hôtes en France

L’habitant doit faire la déclaration de son activité de maison d’hôtes au maire de sa commune avant de commencer son activité. Pour ce, il aurait juste à remplir le formulaire Cerfa qui servira d’inscription. Il sera par la suite inscrit sur le registre qu’on peut consulter à la mairie. Concernant le régime fiscal et social de l’entreprise, l’habitat peut choisir entre le statut juridique de SARL (celui-ci doit être composé au minimum de 2 personnes, par exemple, lui et son épouse,) l’EURL (entreprise à responsabilité limitée avec un seul associé) ou le statut d’entreprise individuelle. Dans ce dernier cas, si l’activité fait faillite, les créanciers peuvent saisir les biens privés. Les bénéfices gagnés avec l’exercice de l’activité seront soumis aux impôts. L’affiliation au régime social des indépendants au titre des assurances maladie, vieillesse, perte d’autonomie, décès est également obligatoire. La déclaration de l’impôt sur le revenu doit se faire sous le régime de micro-entreprises ou sous le régime réel d’imposition. Par ailleurs, l’habitant doit disposer d’une licence boisson ou d’une licence restaurant pour servir de boissons alcoolisées aux convives. L’activité de maison d’hôtes est soumise à une taxe de 10% et 20% pour les boissons alcoolisées. Enfin, l’affichage de prix des chambres est obligatoire près de l’entrée et dans toutes les chambres. En outre, des contrôles de permis de construire, de permis d’aménagement, de redevance pour les téléviseurs, de contrôle de piscines etc. ne sont pas à exclure.

faire-maison-dhotes

Conseils pour réussir dans cette entreprise

Après une étude poussée de l’offre et de la demande du secteur, le choix de l’emplacement, le tarif de la location, la stratégie de la promotion et de publicité ainsi que le business plan sont des éléments importants. L’habitant doit aussi avoir un apport conséquent tout en étant un bon gérant. Sans oublier qu’il doit aussi faire preuve d’un caractère humain, convivial, endurant en visant des objectifs de taux d’occupation réalistes lors de phase de lancement de la maison d’hôtes.